Derrière la fenêtre – Plume Direct

Derrière la fenêtre

Auteur : Francoise Bacelon

Publication : 23 mai 2020

ISBN : 978-2-9534938-N-2.129

Pages : 5

Prix : Gratuit

0,00

Partage

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur email

Description

Le déconfinement s’amorce et c’est le moment de faire le bilan de ce long confinement. Françoise Bacelon, dans un texte de fiction, a imaginé cette courte nouvelle basée sur les ressentis d’une femme qui, derrière sa fenêtre observe sa rue durant cette période.

Extraits :

Chaque jour, depuis deux semaines, je passe de longs moments derrière la vitre qui donne sur la rue. (Tiens, les carreaux sont sales, il faudra que je les nettoie !).

Les premiers jours, pour avoir l’impression d’être encore un peu dehors. Me donner la sensation que je pouvais toujours respirer l’air frais. Echapper à l’enfermement.
C’était étrange de découvrir la rue vide, silencieuse. A toute heure. On pouvait se croire dans un western, quand tous les habitants sont rentrés chez eux, attendant la venue des deux camps qui vont se battre en un duel mortel.

Mais là, l’ennemi est invisible, sans pistolet ni bottes à éperon.

Un calme, qu’en temps ordinaire, nous réclamons à cor et à cri mais qui, maintenant qu’il est là, nous submerge et nous inquiète. Le silence qui accompagne le recueillement, le chagrin. Mais qui aussi nous met face à nous-mêmes. Peut-être celui dont nous avons le plus peur. Ils nous manquent tant les bruits du quotidien qui rythmaient nos journées. Qui nous prouvaient que nous étions bien vivants.

Suivre des yeux les quelques passants qui ont osé s’aventurer pour aller chercher leur pain ou sortir le chien. Les trouver héroïques. Risquer sa vie pour une baguette ou un kilo de carottes… Attendre le suivant qui passera, peut-être en vélo, et que j’aurai à peine le temps d’apercevoir.

Quelques jours. Pour s’habituer à ce nouveau monde qui, un peu plus chaque instant, nous donne l’envie de retrouver notre vie d’avant. Notre vie insouciante que nous vivions sans nous en apercevoir et que nous nous promettons d’apprécier. Après. Enfin.

Et depuis quelques jours, un autre regard.

Avis

Il n'y pas encore d'avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Derrière la fenêtre”