Déconfine-moi – Plume Direct

Derniers messages du forum

Déconfine-moi

Auteur : Cary Devileyes

Publication : 23 mai 2020

ISBN : 978-2-9534938-H-9.051

Pages : 3

Prix : Gratuit

0,00

Partage

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur email

Description

Cary imagine les réflexions d’une chatte que l’on a forcée à rester confinée durant l’épidémie de coronavirus. Ce texte court révèle l’humour d’une Cary que l’on connaît davantage pour ses ouvrages angoissants même si l’imaginaire est bien là. Et l’on suit, le sourire aux lèvres, le cheminement de la pensée de cette chatte qui attend l’ouverture de la fenêtre pour, enfin, s’échapper.

Extraits :

Bon, Elle va se décider à l’ouvrir cette fenêtre, oui ? Déconfinement ils ont dit à la télé. DE CON FI NE MENT… J’ai très bien compris vu tous ces gens qui se baladaient dans les rues.
Elle voit bien que je veux sortir. S O R T I R !
Une éternité que je miaule. Elle ne comprend rien ! Ou plutôt, elle fait semblant de ne pas comprendre. Allez ! Ouvre, quoi ! J’ai les crocs qui frétillent rien qu’à l’idée de me faire une petite souris … ou un oiseau, tiens. ça a une saveur particulière les oiseaux, même si je sais qu’elle n’aime pas que j’en ramène pour les déguster tranquillement sous son lit.

Plus d’un mois que je suis confinée dans cette maison. Ça commence à bien faire !

Plus d’un mois qu’elle refuse d’ouvrir. Confinement, confinement… Elle n’a que ce mot à la bouche. Tout ça parce que, soi-disant, un chat a attrapé leur satané virus ! UN chat et deux chiens … dans le monde … Elle exagère un peu non ? Et, que je sache, ils n’en sont pas morts ! Humains stupides et trouillards… Elle sort bien, elle, pour faire des courses. Il faut voir comment elle s’harnache ! La première fois j’ai eu tellement peur en la voyant que je me suis cachée sous le lit. On ne voyait plus que ses yeux ! Pourquoi pas une combinaison spatiale pendant qu’elle y est ! pffff …

Et voilà que je dois rester là, à contempler le jardin de loin, sans pouvoir faire ma balade quotidienne. ça m’énerve ! mais ça m’énerve ! Surtout que les oiseaux viennent me narguer jusque sur le rebord de la fenêtre. Me laisser enfermée, moi, une chatte de ferme, habituée à courir les champs et à chasser.

Oh ! et la meilleure… elle a voulu me mettre un masque ! …

Avis

Il n'y pas encore d'avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Déconfine-moi”