Belle demeure - Plume Direct - Maison d'édition numérique associative - Laetitia Gand

Derniers messages du forum
Bibliothèques

Belle demeure

Auteur : Laetitia Gand

Publication : 23 février 2019

ISBN : 978-2-9534938-N-2.115

Pages : 9

Prix : 1 €

Genre : Nouvelles – Fictions

Partage

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur email

1,00

Description

Une jeune femme, belle et admirée de tous court à sa perte à cause de son addiction à la cigarette.
Un texte touchant à la fois à l’humour noir et au côté sombre de nous-mêmes.
Avait-elle choisi sciemment d’habiter au 666 ?

 

Extrait :

Elle souriait de son sourire émail diamant avec une allure de top modèle élancée, chevelure se balançant avec légèreté et impeccable en tout temps. Le vent, la neige, le soleil n’y faisait rien. Ses cheveux restaient brillants, d’une teinte noir ébène très prononcée et ondulés telle une cascade. Elle était magnifique et bien évidemment le savait et en jouait. Les hommes la couvaient de leur regard désirant et admirateur. Et, elle, elle cherchait leur regard comme une actrice devant l’objectif de la caméra. On aurait dit d’ailleurs qu’elle jouait sans cesse un rôle dans un film où elle en était la vedette principale. Une sirène silencieuse et envoûtante. Sourire. Pleurer. Cligner des cils. Elle le faisait à la perfection.

Mais le temps passa. Son sourire se ternit car elle avait une affreuse addiction à la clope et ses dents perdirent leur éclat. Sa peau claire se flétrit, peu à peu terne et sèche. La belle fleur se fanait à une vitesse grand V. Malgré tout, elle continuait à se déhancher dans des robes moulantes et sexy, se croyant éternelle. Mais l’éternité, même pour la beauté, n’existait pas. Et elle fut bien obligée de se rendre à cette évidence. Elle continua à sourire un temps, masquant la couleur de ses dents jaunies par la nicotine par un rouge à lèvres à la couleur vive. Elle dissimula son teint terne par des cosmétiques chics et chers. Mais l’artifice ne dura qu’un temps aussi et l’illusion fut de courte durée.

Un matin, elle se regarda dans le miroir au-dessus du lavabo de sa salle de bain et faillit hurler. Elle vit une vieille femme nue devant elle. Pas encore tout à fait réveillée, elle crut rêver. Mais le rêve s’éternisa, moqueur. La vieille restait devant elle, le regard affolé, surpris, la peau terne, fripée, un sourire de sorcière sur les lèvres, des ridules menaçantes autour de la bouche comme une attaque de minuscules serpents. Vision affreuse et cauchemardesque !

Elle se frotta les yeux énergiquement. À coup sûr, la vision d’horreur disparaîtrait comme par magie et elle reprendrait le cours normal de sa vie…

Edité et distribué par la maison d’édition numérique associative Plume Direct

Avis

Il n'y pas encore d'avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Belle demeure”